Accueil    

Dérapages sur le reste de la France. Une affaire similaire à Grenoble

Voir l'article de Presse de La Nouvelle République CHER - Justice - en cause.

L'efficacité d'Internet est prouvée par cette demande de l'huissière révoquée. (Texte recopié ci-dessous )
(Voir ma réponse) Suite par son avocat FAYON-BOULAY (RIVEDROIT)      L'huissière attaque de la presse

Madame BOULANT Josette 23 Avenue de la république
18150 LA GUERCHE SUR L'AUBOIS
TEL : 06 47 93 70 05

Monsieur René FORNEY
4 CHEMIN MONTRIGAUD
38000 GRENOBLE

RECOMMANDEE A.R.

Objet/ RETRAIT DIFFUSION SUR INTERNET

La Guerche sur l'Aubois, le 20 mai 2009

Monsieur,

Vous avez fait paraître sur votre site Internet, deux articles de journaux me concernant. Ces articles ressortent systématiquement dés qu'on tape mes nom et prénom sur Google.

Cette parution volontaire et à caractère personnel me pose un préjudice légitime important dans ma vie sociale, personnelle, et principalement professionnelle.

Je comprends votre démarche mais le maintien de ces articles sur Internet, qui peut être considéré comme partial, n'a à interférer d'aucune façon sur ma vie sociale, familiale et professionnelle, or ce n'est pas le cas.

En application de l'article 38 de la loi du 6 janvier 1978 modifiée en août 2004 qui permet à toute personne de s'opposer à la diffusion en ligne de données à caractère personnel la concernant, comme le CNIL me l'a confirmé, je vous informe que j'exerce mon droit d'opposition sur la diffusion de ces articles sur Internet et je vous demande de bien vouloir les retirer définitivement dés réception de la présente, ainsi que toutes les arborescences qui peuvent être rattachées.

Toutefois, sans aucun élément, vous assimilez mon parcours à celui de ceux que vous combattez et à qui vous attribuez des appartenances diverses.

Je tiens à vous préciser que ce n'est pas le cas et je me tiens à votre disposition si vous souhaitez que nous nous entretenions à ce sujet.

Dans l'attente du retrait de ces articles et de votre éventuel contact téléphonique, veuillez agréer, Monsieur, l'expression de mes salutations distinguées.