User-agent: Mediapartners-Google* Disallow: NOTAIRES = MAFIA ? Vérifiée !

Accueil   Des juges parlent Leguevaque Laurent en 2011, Bidalou Jacques ci-dessous en 1991 mais les spoliations se multiplient toujours en 2012

Parmi les 500 victimes présentes venues en 1991, certaines sont décédées, d'autres se sont suicidées, mais la plupart d'entre elles n'ont pas récupéré leurs biens. Certains trente ans plus tard essaient toujours de combattre cette mafia des notaires souvent au service de quelques élus truands comme contre moi.
Le temps passe la situation s'aggrave !
Aujourd'hui, il est évidant que seule une révolution par le peuple peut mettre un terme à ces escroqueries dans l'impunité.

 
L'IDIOT International
3 - mercredi 20 mars 1991
NOTAIRES, NO FUTURE
Ils divisent les familles pour faire du bien d'autrui l'usage qu'eux seuls ont décidé. Ces fauteurs de troubles, ces faussaires pas clairs, il faut les faire taire.

En ancrant leurs revendications de liberté sur le droit de propriété, nos ancêtres révolutionnaires de 1789 savaient ce qu'ils faisaient. La Mafia multiforme qui ravage le pays et qui, à coups de notaires trafiquants, de cadastres magouillés, d'impositions fiscales fallacieuses ou de faillites artificielles, grignote petit à petit la propriété d'autrui, sait aussi ce qu'elle fait. Le réseau de corruption qui court des banques aux entreprises du bâtiment, puis des sociétés immobilières aux politiciens de la fausse facture, a fini par se rendre visible aux yeux des Français, et dans le même temps qu'il se rendait maître de l'Etat, il s'est stupidement fragilisé.
Le communisme, en prenant le mouvement ouvrier comme alibi et otage, n'a été qu'une forme brutale de la spoliation du patrimoine d'autrui. L'affairisme est la forme occidentale élaborée de cette même politique de dépossession. Et comme le communisme en Europe de l'Est, d'un coup, vient de s'effondrer, l'affairisme en France va, maintenant, brusquement capoter.

NOTAIRES CONNECTION

Les cinq cents personnes venues à leurs frais de toutes les régions de France pour participer à Bouzais, dans le Cher, le samedi 16 mars, à la sixième assemblée générale de

l'ANDVN, auront compris en tout cas que ce n'est pas le moment de se décourager. L'ANDVN, Association nationale de défense des victimes des notaires, a réussi à devenir une force. Grace à l'énergie de ses dirigeants et de ses adhérents, certes, mais aussi parce que l'acte notarié est le passage obligé de toutes les transactions et donc le révélateur infaillible de toutes les arnaques. L'acte authentique du notaire, s'il est faux, c'est aussi. le crime suprême qui détruit la République, en portant atteinte à la foi publique. Dans ces conditions, les offices de notaires sont des lieux de pouvoir cruciaux, alors mène que leur contrôleur officiel, le ministère de la Justice, a depuis longtemps été mis en tutelle par le notariat. Samedi dernier à Bouzais, le magistrat retraité d'office Jacques Bidalou a révélé que 1a chancellerie avait entrepris le processus de sa réintégration. Yves Challier applaudi comme le Tintin qui venge le Peuple en ridiculisant les puissants a rappelé l'affaire du carrefour du Développement et réaffirmé sa volonté de combattre les politiciens sur leur terrain. Gisèle Néron, secrétaire de l'ANDVN, a surtout conclu huit heures de débats rigoureux en promettant aux faussaires du Notariat de nouvelles défaites.

Victimes des notaires, unissez-vous, la Guerre du Droit aura bien lieu.

Jacques BIDALOU