Retour accueil                 Nombreux mouvements au 15 juillet 2006 tribunal de Grenoble    

Photos et mouvements du  /11/02   7/09/04  2/09/05  23/02/05  3/03/06  Jean-Michel COUTIN 15/11/07 juin 2008 juillet 2008 janv.2009  nov.2009 janv.2010 juillet 2010 ... ? 2016


http://www.lepays.fr/fr/permalien/article/2564671/Montbeliard-la-derniere-audience-solennelle-du-president-Olivier-Kirchner.html

le 12/01/2010 à 02:31

Montbéliard : la dernière audience solennelle du président Olivier Kirchner

Réforme de l'instruction, accélération des procédures, proximité avec les justiciables, lutte contre la délinquance des mineurs seront au cœur de l'action judiciaire, cette année, à Montbéliard.

Le président Olivier Kirchner a effectué, hier, sa dernière rentrée solennelle à Montbéliard avant son départ pour la cour d'appel de Grenoble où il sera installé dans le fauteuil de président de la chambre de l'instruction le 28 de ce mois. Une rentrée rehaussée comme chaque année de la présence des parlementaires -le député Marcel Bonnot et le sénateur Martial Bourquin, le député Pierre Moscovici étant empêché-, du maire de Montbéliard, Jacques Hélias et de nombreuses personnalités représentant les partenaires de l'institution judiciaire.

On remarquait aussi la présence de Michel Malard, premier président de la cour d'appel de Besançon aux côtés de la procureure générale, Catherine Pignon.

Comme le veut la tradition, c'est le bâtonnier -Me Hervé Guy en l'occurrence, qui exerce son deuxième bâtonnat- qui a eu l'honneur de prendre la parole en premier, à l'invitation du président Kirchner qui venait de souhaiter la bienvenue à tous les participants et de leur présenter ses vœux les meilleurs : « Puisse cette année être pleine de couleur et de musique », a souhaité Olivier Kirchner avec beaucoup de poésie. L'avocat a insisté pour sa part sur la réforme de l'instruction souhaitée par le président de la République. Après avoir rappelé l'historique de cette fonction et énuméré les principaux reproches adressés à ce juge « qui n'est plus l'homme le plus puissant de France », comme le qualifiait en son temps d'Honoré de Balzac, Me Hervé Guy a exprimé la crainte de ses pairs d'une remise en cause « de ce qui dérangeait sans doute le plus en réalité : son indépendance ».

Freiner la délinquance des jeunes

Thérèse Brunisso, procureure de la République a délivré ensuite, avec panache, un réquisitoire empreint de beaucoup de réalisme sur l'action de la justice, et notamment sur ce qui sera sa priorité en 2010 : la lutte contre la délinquance des jeunes. Il est hélas vrai que le taux de délinquance des mineurs est supérieur à la moyenne nationale dans le pays de Montbéliard. « Nous devons mettre toute notre énergie au service de la lutte contre ce phénomène », a insisté la procureure, qui ne cache pas sa volonté d'augmenter « le nombre de déferrements des mineurs », ni celle de « favoriser le recours aux procédures rapides » s'agissant des multirécidivistes. En affirmant son souhait, sinon d'enrayer, du moins « de freiner » cette délinquance, Mme Brunisso a toutefois conclu sur cette formule pathétique : « N'oublions pas qu'un jeune dangereux est aussi un jeune en danger ».

José Gonzalvez