Retour à l'accueil      Au même moment !     Juge corrompu suivant 6/11/07

Lettre à mon avoué M POUGNAND Hervé-Jean Bertrand qui refuse depuis septembre 2006 de communiquer mes conclusions accablantes contre le réseau mafieux, de ce fait il est complice.

FORNEY René, 4 chemin Montrigaud,
38000 Grenoble
Tel : 06 13 84 59 96  
                                                              Grenoble le 26 janvier 2007

                                                                                                    Lettre RA 9031 4967 7FR
Objet : Pension alimentaire due avec
le RMI depuis 7 ans !
RG N°06/02356

A Monsieur POUGNAND Hervé Jean
Avoué, 8 bis Bd Gambetta, BP 224
38006 Grenoble cedex 1

Monsieur,

Par votre faute, le conseiller ROGIER André a radié mon appel que vous aviez fait enregistrer. De plus, vous m'avez refusé l'accès à un avoué de Chambéry.

Peut-être M ROGIER ignore t-il vos magouilles, je lui ai donc transmis directement mes conclusions et pièces que vous bloquiez depuis cinq mois ainsi que nos échanges de courriers, et, j'attends sa réponse pour rétablir cette affaire au rôle.

Vous avez eu les preuves en mains que je dépends du RMI soit 381 € mensuels, en conséquences je vous confirme que vos relances et exigences de provisions de 598 € sont totalement disproportionnées avec mes possibilités actuelles, et, de plus en fraude avec la tarification des avoués. Le minimum du tarif est 50 unités de base.

Une nouvelle fois, vous récidivez en protégeant ce réseau mafieux dans nos institutions, tôt ou tard vous paierez vos fautes.

Vous vous êtes rendu coupable d'entrave à la manifestation de la vérité, d'entraves à la justice, de prises illégales d'intérêts… de protections en faveur d'un avoué véreux Jean CALAS. Vous connaissez le Code Pénal. Vous ne serez pas éternellement intouchable.

Depuis 2000, je sais que je m'oppose à un réseau mafieux dans la justice. Mes actions me permettent de démasquer ceux qui en fond partie.
Je suppose que vous avez l'intention aussi de bloquer, par les mêmes méthodes, le dossier suivant concernant l'expert AMOUROUX. Votre relance de provision de 598 € du 19 janvier 2007 reçoit donc la même réponse : Je ne peux payer.

Si vous changer d'attitude, je reste à votre disposition.
Je vous prie de recevoir, Monsieur, mes salutations.

Pour info : Copie à Me Péronnard-Perrot
                  NB : Cette lettre est publiée ce jour sur Internet :
                                    http://www.trafic-justice.com/sitene11/jaf2006/jafappel.html